Bienvenue, sur mon carnet de voyage.

2012. Saison 1. Jour après jour, je raconte mon périple en terres hospitalières à ma famille et mes amis..

2014 le blog est devenu un livre.En 2015 il a ouvert à une forme public, un spectacle papotage conté.

Juillet 2016. Saison 2. La récidive. Je remonte en selle. sur un nouveau chemin de guérison. Plus alternatif. Plus discret aussi.

En 2044, vivre restera un bel objectif.




mercredi 22 mars 2017

J'ai descendu dans mon jardin

Je ne sais si c'est l'appel de Joélle des belles photos qui m'a prêtée son superbe appareil, ou le jus de carottes betterave gingembre, mais j'ai fait une belle little sortie sous le soleil printanier. Y'a pas de doute, la sève remonte !.

lundi 13 mars 2017

Retour à la maison

Le régime hospitalier m'a fait de nouveau décoller. Pourquoi c'est si mauvais ? Pourquoi tant de sucre, si peu de gout. Me remplumer. Mes capacités d'autoguérison ont besoin d'énergie, de carburant. Moi qui était il y a 8 mois une bonne bouboule, me voici à chercher comment m'étoffer.
Les rytmes des repas ont donné les refrains à mes journées.
L'équipe soignante, les deux infirmières colonel du matin, la douce aide soignante de la nuit, le kiné roumain et ses drôles de machine à respirer, la valse du matin et du soir du médecin spécialiste et sa tribu d'interne, le robot radio nomade, et les visites soleil d'Elisabeth. Je reviens d'un autre monde de guerison. je retrouve la maison avec grand plaisir. Pas encore prete pour retrouver mes ballades natures dommage. Eh oui ma belle..tu es une PATIENTE..la bien nommée.

vendredi 10 mars 2017

Sortie d'Hopital. ALEGRIA !

Vitesse d'escargot. Souffle de fourmi. Peu importe. C'est l'heure de la sortie de la chambre 470 à 11h. Mon tapis volant est commandé. Je viens d'être réveillée à 5 heures du matin par le contrôle technique analyse de sang. Par infirmier de type musclor. Tatouages partout. Enfin là ou j'ai pu voir..C'est fou comme je suis sous l'influence des clichés.

Du clan des cicatrices

La première mass costaud en 2012
Après 5 jours alitée, me voici de nouveau libre . Ils m'ont coupée les cordons des drains ce matin, je me sens pousser des petites ailes. Un peu chétives. Mais cela ne durera pas, le printemps me montre la direction de la sortie d’hôpital. Me voici de nouveau avec de nouvelles coutures sur mon corps. C'est Mathieu jeune interne qui les a réalisées tout en délicatesse, malgré mes grosses pétoches.
Je fais partie du clan des cicatrices. Preuve de mes échecs,  victoires, de l' endurance, des ressources que j'ai découvert étonnée au fond de moi. Pépites extraordinaires.
Traces du passage de Sieur Cancer dans ma vie. . Je ne suis pas française d'origine vosgienne, non je suis et j'appartiens au clan des cicatrices. Reliée à toutes mes sœurs. Une communauté qui a subit ses cicatrices  de haute lutte.

C'est Clarissa Pinkola Estes qui raconte l'histoire de ce clan. Dans un livre merveilleux "femmes qui courent avec les loups. " Toutes nous pouvons affirmer notre appartenance au clan des cicatrices, arborer fièrement les cicatrices de nos combats, écrire nos secrets sur les murs, refuser d'avoir honte, montrer le chemin vers l'issue. Ne nous usons pas à être en colère. Laissons au contraire cette colère nous rendre fortes."  Retrouver dans l'épreuve de la maladie la femme sauvage en nous. Un livre de belles histoires comme j'aime.




lundi 6 mars 2017

On y retourne

Depuis 5 ans le cancer est arrivé dans ma vie .  Suis entrée  en  terres hospitalières. Couloirs.  chambres à deux lits. Nuits rythmées .Matin  les brancardiers pour descendre au bloc. Trouilles vrillées au ventre. Peur des douleurs des  réveils. Ces vécus de souffrance ou de non souffrance avalés, dents serrés ou  ces soulagement heure. Mais aussi, un monde entre parenthèse. Un temps pour moi. Ne pas assurer dans mes rôles de femme, de mère, de maîtresse de maison . Pouvoir benaise, rester coucher, et ne rien faire sans aucune culpabilité. Recevoir des visites et des attentions  Etre le centre du monde dans cette petite chambre.C'est bon si ça va.
J'y suis dans ce royaume de guérison.  Des miracles de la médecine.
J'y suis, j'attends la descente au bloc opératoire. A mon retour , si je suis en forme, pas trop dans le brouillard, je me suis préparée à  soutenir un siège. Ordi,  fruits bios, oranges, bananes, pommes,  fruits séchés, des crayons, aquarelles, un cahier, deux romans... Déjà dans l'équipe de soin, j'ai rencontré de belles personnes. Mon chirurgien petit jeune , mignon vient de passer il est en forme ce matin. Alors y'a plus qu'à.

lundi 27 février 2017

L'attente

Recidive + 8 mois. Alors revient en refrain le rendez-vous des examens. Il s'agit de mesurer l'évolution, l'involution, la stagnation, la disparition...
J'aime mieux ne pas savoir en fait. Moins de bile.. Je fais confiance à ce que je sens dans mon corps. Et je fais l'autruche. Mais cette semaine, j' y retourne. Bilan d'étape, la totale. Trois rendez vous au grand centre régional d'oncologie pour connaitre ma nouvelle feuille de route.
En attendant. En attendant. Je vous écris ce soir, pour conjurer le sort avec l'immense espoir que le printemps sera au rendez vous Vendredi lorsque Lionel mon oncologue m'annoncera les résultats de mon tiercé. Gagnant ?.

mardi 21 février 2017

Suivre ses bonnes étoiles

Organisation du stand vu par Marine Antoine. Jolie proposition belle amie.
Sur mon chemin de guérison, ce qui m'a toujours fait avancer, c'est de me donner des buts. Je me vois déjà les réaliser. Aujourd'hui c'est de prendre ma place dans un festival de " carnet de voyage". L'association Enki m'invite à participer à leur rencontre nationale au mois de mai à Brest.
 Enfin dans la bonne rubrique. Tellement marre d'être dans le secteur médical, dans celui de la compassion ou de la pitié. Je ne suis pas une survivante, ni une combattante. Suis juste une femme qui doit faire face à une épreuve. Je suis en quête de la santé retrouvée. Mais pas que. Je suis de retour vers celle que je suis vraiment. Avec l'écriture quotidienne et la création , je raconte tout cela.
 Chacun et chacune de nous rencontre des épreuves sur son chemin de vie.  Abandon, deuil, échec, licenciement, maladie, divorce..  A travers cette rencontre quels sont nos trésors cachés  ? Ceux que nous allons mobiliser pour se relever. C'est cela qui m'importe. C'est de cela que j'aimerais demain témoigner. Oui c'est un autre but encore. Jouer, raconter, témoigner, faire tournée over the world, mon spectacle qui n'en finit pas de s'enrichir.
Et les buts ben ça sert à cela. Je serai en super forme dans trois mois à Brest. Evidemment. Enfin j'espère.

dimanche 19 février 2017

Quand l’esprit guérit le corps

C'est tellement évident. Tellement aussi difficile parfois d'arrêter les oiseaux noirs qui tournent dans ma tête. Alors je bosse, je visualise, je travaille mes affirmations. C'est du taff. C'est tellement vital.



mardi 24 janvier 2017

Le thé vert d'amour

J'avais dis à notre fils Florian que le thé vert avait des vertus anti-cancéreuses. A Noel, il est allé dans un super magasin en face du Musée.  A cassé sa tirelire pour 6 paquets de thé haut de gamme.Trés parfumés.
Chaque matin  je bois  mes deux tasses de thé.  Touchée en plein cœur. C'est bon. Une énergie fabuleuse.
Merci mon grand.
Énorme motivation.
Les enfants.

mardi 17 janvier 2017

Egregore

L'égrégore est un nuage d'opinions, de croyances, émotions émises par des personnes qui sont de prés ou de loin toucheés par le cancer. Il m'arrive de me connecter à ce nuage négatif. C'est là que je déprime le plus. Parce qu'en boucle, tourne, condamnée, mort inéluctable... Ces pensées affectent mon mental, font baisser mon énergie vitale.
Je vois bien comme je reviens plombée de l’hôpital. J'y ai vu , entendu des morceaux de l'égrégore. Certains médecins sont des as pour ne formuler que de l'avenir trés incertain, rarement de l'espoir.
Se plaindre s'est se rouler dans cet égrégore. C'est énoncé haut et fort mon impuissance. Endosser le rôle de victime.
Alors je sais c'est pas toujours facile, je doute si souvent.
Mais je tente de choisir l'égrégore de la joie, de l'humour, de l'amour et de l'amitié. Car celui là , me stimule, me sort de mon lit, ouvre les portes aux visites et à l'avenir. Une gymnastique de tous les jours. Un bonheur immunitaire qui se cultive à chaque nouveau lever de soleil.

dimanche 15 janvier 2017

Retour en terres hospitalières




La derniere hospitalisation m'a replongée dans les couloirs du centre régional d'oncologie.  Cela réactive des souvenirs plombeant. Je me sens dans une vaste toile d'araignée ou je peine à sortir. Alors je reprogramme, ben oui ma brave Maryse, c'est un palais de guérison. Je ne suis plus la patiente docile de la première saison. Toujours étonnée devant la manière de dialoguer de certains médecins. Ils savent. Point barre. Que nenni. Je veux et j'exige de comprendre ce qui se passe dans mon corps, ce que vous me proposez comme traitement. Je veux et j'exige que vous arrêtiez de ne parlez que des risques, des effets secondaires, de la gravité de la maladie. Parlez moi aussi de celles qui vivent bien les traitements, celles qui sont vivantes des années plus tard, de l'importance des pensées sur le physique. Nous faisons équipe. Je ne suis pas qu'un corps livre aux gestes et techniques médicales. Suis une femme qui se relève. Lionel mon oncologue à la blouse blanche trop grande l'a compris. Alitée il est venu me voir entre ses consultations. Pour être à ma hauteur il s'est accroupi. Gagne plus de 200 points dans mon estime le bougre.

lundi 2 janvier 2017

Ensemble c'est tout. 11 mn de collectif, de pur bonheur.



Musique collective qui me fait pleurer et me donne une formidable énergie. Pour toi. Pour qu'en 2017 tu vives le plus souvent possible cette aventure là.

C'est ce qui me porte, me relève, me donne une énergie fabuleuse. Cette tribu de la guérison qui m'entoure. Alors c'est sur, il faut accepter de baisser le pont levis. Accepter de demander de l'aide. Accepter de se laisser cocooner. Accepter de ne plus être la super nana qui assure en tout. Accepter d'être dans un moment de grande faiblesse qui demain me rendra si forte. Car autour de vous, autour de moi, ils , elles n'attendent que cela vous soutenir pour un temps. Vous proposer leur aide. Ce n'est pas dans un sens unique.Cela ouvre sur des échanges, des vrais, des sincères, des partages qui vont marquer vos vies et votre belle histoire de famille ou d'amitié.
Merci , à ceux qui m'entourent aujourd'hui pas à pas, coeur à coeur en choeur.

lundi 26 décembre 2016

La charge de la cavalerie radiothérapie




L'entrainement des globules blancs sous le commandement de James est au maximum.
Les troupes seront pile poil prêtes pour le premier jet de radiothérapie demain. Extermination en vue pour les cellules cancéreuses. Elles paniquent déjà mais il est trop tard.On vous a assez prévenu qu'il fallait décamper.

dimanche 25 décembre 2016

Changement de disque

La période des fêtes m'avait donnée le bourdon. Il fallait de toute urgence réinitialiser le disque dur de mes pensées noires. Il y a tout sur internet, des méditations de guérisons, dans mes livres aussi comme le " vouloir guérir" d'Anne Ancelin Schützenberger. Me voici donc de nouveau sur orbite. Ma réaction face au cancer c'est 50% de la guérison. Garder en tête que l'esprit est puissant.
C'est vital..

jeudi 22 décembre 2016

A l'attaque !






http://future.arte.tv/fr/tu-mourras-moins-bete-la-serie/immunologie-tu-mourras-moins-bete


Vient de trouver grâce à ma douce fille, ce dessin animé. Trop bien pour booster mon esprit et mes capacités d'autoguérison.
Dans ma bible " guérir envers et contre tous" du couple Simonton. Penchons nous sur le chapitre 11, apprendre à se détendre et à visualiser la guérison.
" Pour beaucoup de cancéreux, le corps est devenu l'ennemi. Leurs corps les a trahis en tombant malade , mettant ainsi leur vie en danger. Ils s'en sentent aliénés et n'ont pas confiance dans sa capacité à combattre leur maladie. A l'inverse apprendre à se détendre, à se relaxer, à influencer le corps , aide les gens à accepter de nouveaux leur propre corps, et leur capacité à travailler en vue d'une meilleure et bonne santé. La relaxation et l'imagerie mentale sont parmi les outils les plus précieux que nous avons trouvés pour aider les patients à apprendre à croire en leur capacité à guérir du cancer."
Ben dis donc.. je vous dis pas le cadeau de Noel d' arte creative. Avec la voix de François Morel en plus. Que demande le peuple !

mardi 20 décembre 2016

Magnifique nouvelle !

Dans ces turbulences une divine invitation..

Un bel objectif pour 2017 qui me donne encore plus de baume au cœur.
Réunion au sommet hier soir dans mon mental, j'ai prévenu mes cellules, va falloir faire fissa dans le processus de guérison. je suis attendu en mai à Brest au festival de carnets de voyage " Ici et ailleurs". Alors je vous demande de mettre les bouchées doubles, pour que les traitements soient reçus avec encore plus d'efficacité et que les capacités d'autoguérison de mon cher corps se remettent en route dard dard.

Suis super contente, tant je veux témoigner que c'est un sacré voyage que nous faisons en terres de cancer, un chemin de transformation. Avec ses obstacles, ses avancées, ses bonnes fées, ses monstres.. Je ne suis pas une cancéreuse, je suis une femme qui traverse un pays, inhospitalier souvent, qui me fait grandir souvent.
Je vous souhaite de belles fêtes de fin d'année, à vous les bien portants, à vous qui êtes sur le chemin du guérir à vos familles. Et moi ce que je vous partage c'est ce que je me dis chaque jour. Je suis vivante. Alors je profite et me délecte de tous les instants.

Merci à l'association Enki à Joélle Guegen pour cette invitation extraormidable à Brest.

samedi 10 décembre 2016

Vivre ou ne pas vivre

Etre sur le chemin de guérison en période de Noel. Entre joie et tristesse. Et cette chanson qui résonne. Pas de trêve , travailler le mental, avancer dans les traitements et parer la maison de ses habits de fêtes. C'est pas facile, mais ça le fait avec des moments de vigilance extrême. À bas le pathos. C'est la joie qui guérit. Et l'amour !. Quand à ma liste au père Noel, elle est faite, elle est très très longue ! de projets, de rêves à réaliser et de gratitudes pour cette belle vie qui scintille si fort.

mardi 1 novembre 2016

C'est tout comme

Si ma plante d'intérieur est malade. Je peux d'abords pulveriser du produit pour tuer les pucerons. Puis la changer la terre épuisée par du terreau. Lui donner de l'eau de source. La changer de place pour qu'elle reçoive plus de lumière. Je favorise ainsi ces forces de regénération, et c'est elle qui va trouver énergie et force pour se développer à nouveau.
Ben oui. Pour le cancer. Je fais exactement pareil.

vendredi 28 octobre 2016

Mes soeurs modèles

Je fais attention à ce que je regarde. Ne pas se laisser influencer par internet. Il me faut de la malice de sioux pour trouver des autres témoignages. Sur des guérisons, sur d'autres traitements, sur des survivantes même après deux récidives. Des modèles, je veux des modèles. Des femmes qui loin devant me montrent le chemin. Je suis sure qu'elles sont nombreuses. Faudrait créer un club. Au journal de 20h leur donner la parole. Casser les images fausses. Donner à voir autrement..

mercredi 26 octobre 2016

Bulletin de santé

Dire ou ne pas dire. Donner des nouvelles. Répéter les résultats. Mais se taire aussi. Décalage entre le ressenti et les retours médicaux. Ne pas me saper le moral. Continuer à remonter la pente glissante petit pas par petit pas. Heureusement, il y a les amies, celles à qui l'on peut tout dire. La trouille, l'angoisse, l'espoir. On peut en rigoler ou en pleurer. Ensemble. Merci très chères copines.

lundi 24 octobre 2016

Posologie : deux fois par jour

Guy Corneau a eu un cancer de stade 4, a utilisé quotidiennement cet exercice de visualisation " dialogue avec les cellules " crée par son ami Pierre. J'en profite aussi.

mercredi 12 octobre 2016

C'est reparti

Après un week end au fond du gouffre. Suis revenue à la vie. A la bataille. Dieu que cette trouille de mourir est mauvaise pour moi. J'ai tellement conscience que c'est pas bon sur le chemin de la guérison. Cela me dépasse, me submerge. Si je vous en parle , c'est qu'autour de moi, dans la belle tribu de la guérison,des dames soleil m'ont relevée. L'espoir est revenu. Et un beau défi à relever en collectif.
Important.Bien choisir sa tribu. Merci belles dames !

vendredi 7 octobre 2016

Mes soeurs modèles

Je fais attention à ce que je regarde. Ne pas se laisser influencer par internet. Il me faut de la malice de sioux pour trouver des autres témoignages. Sur des guérisons, sur d'autres traitements, sur des survivantes même après deux récidives. Des modèles, je veux des modèles. Des femmes qui loin devant me montrent le chemin. Je suis sure qu'elles sont nombreuses. Faudrait créer un club. Au journal de 20h leur donner la parole. Casser les images fausses. Donner à voir autrement..

Suivre un autre chemin



Mon naturopathe me l'a tout de suite dit. Arrêtez le sucre. Vous faites flamber le développement des cellules cancéreuses. J'en ai parler à mon oncologue. " Rien n'est prouvé". Pourquoi injecte t'on du sucre au scanner pour les repérer ? Il y a des mystères mystérieux. Bon je vous la fais courte et je partage le régime que je suis depuis trois mois.

http://sain-et-naturel.com/les-cellules-cancereuses-s-alimentent-de.html

Extrait..

LES CELLULES DU CANCER S’ALIMENTENT DE :

a. Le SUCRE est un aliment du cancer. Ne pas consommer de sucre coupe un des éléments les plus importants des cellules cancéreuses. Il
existe des substituts du sucre comme la saccharine, mais ils sont faits avec de l’ Aspartame et sont très nocifs… Un meilleur substitut du sucre est le miel de manuka ou la mélasse mais en petites quantités.

Le SEL contient un additif chimique afin de paraître blanc. Une meilleure alternative pour le sel est le sel de mer ou les sels végétaux.
Le LAIT cause dans le corps la production de mucus, spécialement dans le conduit intestinal.Les cellules cancéreuses s’alimentent de
mucus. En éliminant le lait et en lui substituant du lait de soja, les cellules du cancer n’ont rien à manger, par conséquent elles meurent.

jeudi 6 octobre 2016

Les boules

 
Je suis une patiente.
Attendre. Entre deux examens. Deux résultats. Deux rendez-vous.
Essayer de débrancher la boucle noire de mes pensées.
 Demain peut être.

S'en mettre plein la tête

Chasser les ombres. Se remettre en position ouverture sur la lumière. Utiliser les techniques qui marchent. "La relaxation et l'imagerie mentale sont parmi les outils les plus précieux pour aider les patients à croire en leur capacité à guérir du cancer." Carl Simonton donne tout le mode d'emploi, les exemples page 168 de son livre mine d'or.
S'imaginer. Se faire des films.
Sur la lutte gagnante entre les globules blancs et les cellules cancéreuses. Entre ma superbe équipe de Monsieur Propre conduite par James, qui continue sans relâche son nettoyage des métastases. Mais aussi moi avec mes deux petites filles installant sur la plage des mandalas de coquillages dans le sable dans de très nombreuses années. Au bord de mer dans une maison louée au bord de plage qui accueille toute la tribu familiale.  Mon oncologue qui crie au miracle devant l'IRM. Moi toute vieille pas ratatinée ( mure mais pas blette) à Chaumont sur Loire au festival des jardins, main dans la main avec mon Edgar.
y'a plus qu'à. La posologie c'est de faire relax imagerie mentale trois fois par jour.

mercredi 5 octobre 2016

A voir absolument

Car Delphine donne la patate. Pas la patate chaude. La belle patate après deux cancers, une récidive.
La frite toujours. L'humour comme potiron sur le gâteau..
Delphine tu me fais grand bien. Un vrai soleil pour toutes les copines aussi.
http://www.france2.fr/emissions/mille-et-une-vies